Assurance crédit immobilier : conseils et astuces pour choisir au mieux

Vous avez pris la décision de contracter un prêt immobilier. Vous allez devenir propriétaire de votre propre logement, un rêve pour de nombreux Français. Mais, avec le crédit immobilier vient également l’assurance crédit immobilier.

Si, sur le papier, il est possible de ne pas souscrire à ce type d’assurance, les banques l’exigent afin de se prémunir contre le décès de l’emprunteur, sa perte de mobilité ou encore la perte de son emploi.

C’est pour cela que l’assurance crédit immobilier comporte plusieurs garanties, dont la garantie décès et la garantie perte de mobilité, qui sont obligatoires et qui sécurisent la banque. Dans notre article du jour, nous allons voir comment choisir au mieux son assurance crédit immobilier.

Choisir une assurance crédit immobilier : pas forcément auprès de votre banque

C’est vrai, vous avez tout à fait la possibilité de ne pas souscrire à l’assurance crédit immobilier, comprise dans votre prêt bancaire.

De plus, nous précisons également que la banque n’est pas en droit d’augmenter le taux d’intérêt, si vous faites ce choix. En plus de cela, grâce à la loi Hamon, appelée « loi sur la consommation », vous avez la possibilité de résilier à tout moment, après une année d’adhésion, votre assurance crédit immobilier. C’est ce que nous allons voir plus en détail, dans la suite de notre article.

Résiliez votre assurance crédit immobilier à tout moment

C’est vrai, si votre assurance crédit immobilier ne vous convient plus, alors vous avez la possibilité de la résilier à tout moment, grâce à la loi Hamon.

Cette loi prévoit qu’après une année d’adhésion, vous pouvez informer votre prestataire que vous souhaitez résilier votre contact. Prenons un exemple précis, pour bien comprendre l’intérêt de cette loi pour le consommateur. Vous avez souscrit un prêt immobilier le 5 mars 2016, avec une assurance crédit immobilier.

Si le 5 mars 2017, vous prenez connaissance d’une assurance beaucoup plus avantageuse pour vous, grâce à la délégation d’assurance et à la loi Hamon, vous pouvez alors la résilier. Impossible en revanche de mettre fin à votre assurance avant cette date.

En revanche, après le 5 mars 2017, dans notre cas, il sera possible de définir avec votre banque une date de résiliation, pour ensuite souscrire à une autre assurance, plus avantageuse pour vous. Voilà en quoi la loi Hamon est très intéressante pour le consommateur, qui pourra alors choisir une assurance au meilleur prix.